Classement Des Vins De Bordeaux

Edition du 02/04/2019
 

Vignobles et Domaines Jean-François JANOUEIX

Référence

Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François


“En 2018, nous raconte Jean François Janoueix, nous avons eu du mildiou et du coup j’ai récolté moins de raisins, ce sera malgré tout une bonne année. Nous commençons à vendre les 2017, ce sont des vins légers qui ressemblent au 2013, ce sont des vins faciles à boire. Nous venons d’acquérir un Saint-Émilion Grand Cru de 18 ha, Château Queyron, 2016 est notre première récolte. C’est un terroir à 1 km au sud de Saint-Émilion, cela touche la route qui va à Castillon. Le sol sablonneux donne des vins souples, fruités qui plaisent aux femmes. Les brasseries nous en commandent aussi beaucoup.”

   

Vignobles et Domaines Jean-François JANOUEIX

Jean-François Janoueix
37, rue Pline Parmentier - BP 12
33506 Libourne
Téléphone : 05 57 51 41 86

Email : info@j-janoueix-bordeaux.com





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château LE DESTRIER


Un vignoble dans la famille depuis plus de quatre générations. “En fonction du degré optimal de maturation, la cueillette est élaborée fin Septembre début Octobre, parcelle par parcelle. La vendange est triée manuellement avant d'être mise en cuves thermorégulées pour les vinifications. Beau Saint-Émilion Château Le Destrier cuvée Prestige 2016, un pur Merlot noir issu de vignes de 60 ans sur sol argilo-siliceux (élevage de 12 mois en barriques neuves à 30%), vraiment très bon, avec une jolie fraîcheur, un vin minéral, tendu, où se développent des connotations de mûre, de groseille et de fumé, corsé mais velouté, avec cette bouche soyeuse en finale. Dans la lignée, le 2015, de robe sombre, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, avec des tanins riches et une bouche où l’on retrouve ces fruits mûrs. Le 2014, est de bouche profonde, de robe rouge sombre, aux notes de prune et de cuir, avec des nuances épicées, un vin complexe, harmonieux, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante.  Intense et savoureux, le Premium Château Le Destrier Saint-Émilion GC 2016, issu de 12 mois en barriques neuves à 80%, il est complexe avec ces nuances de fruits mûrs et de notes vanillées, un vin complet, ample et très équilibré, qui poursuit une très belle évolution. Goûtez le Bordeaux rouge Les Chênes 2016, toujours pur Merlot, sol lié à la Crasse de fer et graves, vieilli en fûts, équilibré, aux arômes d’épices, de fruits rouges cuits et de violette, aux tanins présents et soyeux à la fois.

Olivier Cheminade - Vignobles Cheminade
7, Peyrouquet
33330 Saint-Pey-d'Armens
Téléphone :05 57 47 15 39 et 06 10 31 40 13
Email : contact@vignobles-cheminade.com
Site personnel : www.vignobles-cheminade.com

Château LUCHEY-HALDE


En 1999, Bordeaux Sciences Agro, Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs Agronomes a redonné vie au Château Luchey-Halde disparu quelque 80 ans plus tôt. Dès l’époque romaine, des vignes étaient présentes sur le terrain de l’exploitation. Au fil des siècles, de nombreuses propriétés ont disparu au gré des crises et du fait de l’extension de l’aire urbaine. Le vignoble s’étend sur 23 ha. Il est composé de 19 ha de rouge : Cabernet-Sauvignon (55%), Merlot (35%), Cabernet franc (5%) et Petit Verdot (5%), et de 4 ha de blanc : Sauvignon blanc (37%), Sauvignon gris (18%) et Sémillon (45%). Une étude pédologique extrêmement poussée, réalisée par les enseignants-chercheurs de Bordeaux Sciences Agro, a permis une implantation optimale de ce vignoble grâce à la mise en adéquation des cépages avec les différents types de sols. “Notre appartenance à une école d’agronomie nous a permis d’aller plus loin dans notre démarche environnementale. Nous avons engagé un programme agro-écologique basé sur l’innovation et la recherche. Il a pour ambition de faire naître des pratiques à la fois respectueuses de l’environnement et économiquement viables. La transmission de notre savoir : cette exploitation est aussi un lieu de partage et de transmission des savoirs. C’est un outil pédagogique accessible à tous les élèves ingénieurs que ce soit dans les domaines de la production, de la gestion financière ou de la commercialisation. Nous accueillons de nombreux stagiaires souhaitant compléter leur parcours de formation. Le 2017 a été marqué par le gel. Nos parcelles de Cabernet-Sauvignon et de Petit Verdot, situées sur les terroirs les plus chauds, ont été épargnées. Cela nous a permis de produire un vin rouge largement majoritaire en Cabernet-Sauvignon et avec une proportion de Petit Verdot jamais atteinte au Château. Il en résulte un vin fruité alliant puissance et finesse. Ce 2017 est un millésime petit par son volume mais grand par sa qualité. Belles vendanges 2018, un vin que l’on peut comparer au 2010”. Qualité constante avec ce Pessac-Léognan rouge 2015, dense, où se mêlent la griotte, la groseille et l’humus, aux tanins soyeux, il est bien charnu, ample et structuré, de jolie garde. Beau 2012, savoureux, d’une couleur profonde, riche et subtil, complet, aux tanins soyeux, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est d’une très belle finale, d’excellente évolution.Excellent 2011, très parfumé au nez (griotte, fumé), il est dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois en bouche, aux tanins mûrs.  Savoureux Pessac-Léognan blanc 2013, avec cette ampleur caractéristique, alliant charpente et finesse, d'une belle finale aromatique (poire, bruyère...) très séduisant. Le 2012, avec ce bouquet unique d’agrumes frais, d’un bel or pâle brillant, est d’un bel équilibre, d’une très bonne acidité, d’une belle fraîcheur persistante, c’est un vin classique. On retrouve aussi Les Haldes de Luchey rouge 2015, de belle couleur grenat, finement parfumé (framboise, épices), de belle structure, ample et fin, corsé en bouche, d’une très jolie finale souple et généreuse. Le 2014, aux tanins ronds, très classique, est élégant, avec de la matière, aux arômes de fruits rouges intenses, très réussi comme Les Haldes de Luchey blanc 2014, de robe dorée, riche au nez, avec des senteurs de pamplemousse et de noix, un vin gras et nerveux à la fois. 

Directeur : Olivier Lavialle - Directeur Technique : Pierre Darriet
17, avenue du Maréchal Joffre
33700 Mérignac
Téléphone :05 56 45 97 19
Email : info@luchey-halde.com
Site personnel : www.luchey-halde.com

Château VOSELLE


“Achetée en novembre 1965 par mon père, cette petite exploitation portait le nom de Domaine de Petit Vauzelle, très connu au début du siècle car étant un Premier Cru de Néac médaillé aux expositions de Paris, Liège et Bordeaux. La superficie est de 6 ha. Depuis toujours le désherbant est banni: la destruction des mauvaises herbes se fait mécaniquement par une succession de travaux superficiels de la terre. Nous évitons les labours profonds (comme cela se faisait autrefois) afin de protéger la vie du sol. Aucun apport d’engrais chimiques : nous travaillons uniquement avec un engrais organique utilisable en Agriculture Biologique. Ce dernier favorise avant tout la santé du sol ainsi que la vie qu’il contient (micro-organismes, vers de terre…). Lutte phytosanitaire la plus raisonnée possible : développer la faune auxiliaire tout en diminuant les intrants phytosanitaires. Le dernier cas concret de cette lutte raisonnée est la mise en place de la confusion sexuelle.” Voilà un très savoureux Lalande-de-Pomerol 2016, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (groseille, fraise), d’un bel équilibre, ample et riche, c’est un vin charnu comme on les aime, de garde. Le 2015, médaille d’Or concours des Vins d’Aquitaine 2017, est très représentatif de ce beau millésime classique bordelais, tout en couleur, au nez délicat, avec ces notes très persistantes de fumé et de griotte, chaleureux, de garde. Le 2014, médaille d’Or au concours des Vins d’Aquitaine 2016, où se mêlent la griotte et l’humus, associe concentration et finesse, de bouche ample, parfumée et fondue, il est de très bonne garde. Le 2013, développe un nez où dominent la fraise des bois mûre et de cannelle, un vin de bouche classique. Le 2012, mêle puissance et finesse, un vin coloré, élégant et intense, très parfumé (petits fruits noirs, humus), avec cette pointe de poivre en finale. 

Isabelle Golin-Simon
15, avenue de Chevrol
33500 Néac
Téléphone :05 57 51 61 77
Email : chateau.voselle@orange.fr

CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


Au 17e siècle, il était de bon ton qu’une famille noble, notable ou aisée possède un domaine en bordelais et y fasse planter un vignoble. François de Chadirac crée son domaine à Vertheuil, il est célèbre pour son roman Uranie et Lucidor, son fils Jean, Conseiller à la table de marbre de Louis XV, lui succède après une jeunesse tumultueuse, et se retire au Souley. Le Château connut une brillante période au XIXe siècle, car son vignoble planté de ceps centenaires et moussus, suscitait la curiosité. L’histoire contemporaine du Château Le Souley Sainte Croix, se confond avec celle de la famille Riffaud. En 1959 alors que le domaine est à l’abandon, son vignoble vendu à l’arrachage, Denise et Paul Riffaud l’achètent et décident de lui rendre son lustre d’antan, car depuis le XVIIe siècle, et la première plantation, aux environ de 1616, le domaine a connu des périodes de grandes prospérité, mais également des moments d’oubli. Depuis maintenant 50 ans la famille Riffaud toute entière, a consacré son temps, les revenus de la propriété et surtout sa passion inébranlable, pour tout d’abord faire renaître, puis protéger le domaine. Paul et son fils Jean ont replanté le vignoble sur un territoire de 25 ha. Aujourd’hui, Paul et Denise sont décédés, mais le vignoble constitue un lien puissant entre tous ; Jean et son épouse Marie-José gèrent le domaine, Frédéric le fils aîné occupe les fonction de maître de chai, Vincent, le cadet a en charge le matériel et l’entretien des bâtiments, Jean-Baptiste le petit dernier règne en maître sur les vignes. Vous retrouverez cette osmose familiale dans leurs vins. Le Souley frappe à votre porte. Ouvrez la toute grande et laissez le entrer, il vous perlera de sa vigne et de son vin. Ne niez pas que le vin est le produit d’une plante magique, connue des hommes depuis la plus haute antiquité, renfermant des substances aux vertus inconnues. Nous ne sommes que vignerons, nous ne savons que soigner vigne et vin. Remarquable Haut-Médoc 2010, de robe rubis pourpre, charnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d'excellente évolution.

Riffaud Père et Fils
32, rue des Martyrs de la Résistance
33180 Vertheuil
Téléphone :05 56 41 98 54
Télécopie :05 56 41 95 36
Email : lesouleystecroix@aliceadsl.fr
Site : lesouleystecroix
Site personnel : www.lesouleystecroix.com


> Nos dégustations de la semaine

Château BELLEVUE


La propriété a été acquise en 1998 par Michel et Wanda Fimat, qui ont réalisé d?importantes rénovations et constructions pour que le vin puisse être à nouveau être élevé et mis en bouteille au Château.
Leur Cadillac Côtes-de-Bordeaux rouge 2010, 60% Merlot, 35% Cabernet franc et 5% Cabernet Sauvignon, élevage 12 mois en barriques, avec ce nez caractéristique de petits fruits rouges frais (cassis, griotte...), de bouche épicée, mêle charpente et structure, un vin fin et charnu à la fois, d?une belle finale. 
Le 2009, aux connotations caractéristiques de fruits frais, de cannelle et d?humus, ample, un vin corsé, ferme et persistant en bouche, est de très bonne évolution.

Stéphane Fimat
2, chemin des Capéranis
33360 Quinsac
Tél. : 06 80 48 53 60
Email : chateaubellevue@wanadoo.fr


Château FONTESTEAU


Le Château, bâti et fortifié au XIIIe avec les moellons arrachés aux terres qui l'entourent, a été entièrement rénové en 1997 et s'érige au sein d'un bel environnement naturel de 100 ha, dont 32 de vignes élevées dans les principes de lutte raisonnée qui minimisent l'emploi de produits de synthèse en intégrant les défenses naturelles de la vigne (60% Cabernet-Sauvignon, 29% Merlot noir, 10% Cabernet franc, 1% de Petit-Verdot). Terroir sablo-graveleux sur dalle calcaire. Vinification traditionnelle dans une cuverie moderne en Inox équipée d?une régulation thermique, cuvaison de 3 à 4 semaines, élevage de 12 mois dans quelque 700 barriques de chêne des meilleures origines françaises. Renouvellement de 25% de barriques neuves par an... Dominique Fouin apporte une attention particulière à l'état de ses ceps en remplaçant ceux qui méritent de l'être afin de maintenir toujours un niveau optimal, et propose 3 vins : Fontesteau, Messire de Fontesteau et Variation de Fontesteau.
?Dominique Fouin nous dit, qu?en 2017, le Château Fontesteau a été marqué par le gel à 60%, d'où peu de volume, mais une qualité certaine. Le millésime 2017 comporte de nombreux atouts : il est de belle couleur, suave, fruité, tendre mais structuré, moins tannique que le 2016, et tout en élégance.
Julien Jonquet, Directeur technique, nous précise que les ventes pour 2018 se portent pour Château Fontesteau sur les 2015, 2014, 2013, 2012, 2011 et 2008.
Pour la cuvée Variation (plus tannique), ce sont les 2014, 2012, 2008 et 2007. Pour les Pauillac, le millésime 2014.
Le 2016 est parfait, une belle coloration, une acidité assez haute qui n'empêche pas un certain équilibre, des tanins très soyeux, la qualité est bien présente, mais quantité minimale. Le millésime 2016 est bien supérieur au 2015. Il n'y aura pas de cuvée Variation sur le 2016 car la qualité de la récolte est trop homogène. En projet, la construction d'une station d'épuration de traitement.?
En effet, voilà un remarquable Haut-Médoc Cru Bourgeois 2016, 61% Cabernet-Sauvignon, 36% Merlot et 3% Cabernet franc, au nez à la fois complexe et intense dominé par les petits fruits noirs, aux tanins bien présents et savoureux, un vin tout en charpente, d?une finale persistante, de garde, naturellement. Le 2015, d?une belle couleur aux reflets violets, avec des nuances de groseille, de poivre et de cassis, un très joli vin, est charmeur et puissant à la fois, tout en bouche, de garde. Le 2014 est très savoureux en bouche, structué, bien marqué par son Terroir, gras et persistant, intense en arômes comme en structure, avec ces nuances de cassis, de sous-bois et de réglisse. Joli 2013, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de prune, qui mêle charpente et souplesse, bien typé, aux nuances de fraise des bois et d?épices au palais, de bouche à la fois puissante et veloutée. Le 2012, de très belle robe d?un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, est un vin chaleureux et riche, avec de la matière. Excellent 2011, qui développe des notes subtiles et intenses de petits fruits noirs cuits et de réglisse, un vin tout en bouche, à la robe foncée, légèrement épicé en finale, avec des tanins mûrs et une charpente ample. Quant au 2008, parfait actuellement, ample, persistant au nez comme en bouche, gras, aux tanins mûrs et savoureux, avec des nuances de groseille et de fumé, c?est un vin très représentatif de ce grand millésime classique bordelais. Goûtez le Second Vin, le Haut-Médoc Variation de Fontesteau, équilibré, au nez expressif de cassis et de griotte, charnu, de bouche soyeuse, avec cette finale poivrée séduisante. Profitez également des sept chambres du gîte.

Dominique Fouin

33250 Saint-Sauveur
Tél. : 05 56 59 52 76
Email : info@fontesteau.com
www.fontesteau.com


Château PICHON-COMTESSE


Incontestablement au sommet. Appartient à Roederer. Nicolas Glumineau nous a préparé une dégustation splendide, avec des millésimes majestueux, sur trois décennies !
On commence par ce très grand Pauillac 2015, de couleur grenat intense, complexe au nez comme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d?humus, un vin qui possède des tanins puissants et très fins à la fois, d?un grand équilibre, avec beaucoup d?élégance, de garde. Le 2014 est superbe, très parfumé, un grand vin volumineux, d?une belle couleur pourpre, charnu et parfumé, au nez persistant de petits fruits rouges mûrs, de cuir et de sous-bois, avec beaucoup de matière mais tout en distinction. Le 2010 est l?un des plus beaux vins de la presqu?île dans ce millésime de grande race, où l?élégance vient épauler une structure dense, un très grand vin, très classique comme on les aime, où le terroir s?est exprimé tout particulièrement, qu?il faut savoir attendre. Le 2009 suit, un grand vin, encore très jeune, racé, tout en puissance, avec beaucoup de matière, des arômes de fruits rouges surmûris et de cuir, garant également d?un grand potentiel d?évolution. Le 2005, très corsé, est représentatif de ce millésime atypique bordelais, parfois trop ?chaud?, de bouche flatteuse et riche à la fois, tandis que le 2000, beaucoup plus classique, est particulièrement savoureux, d?une grande intensité au nez comme en bouche (cuir, griotte confite, sous-bois?), gras, un grand vin parfumé, de grande évolution. 
Le 1996 est vraiment exceptionnel, un grand vin très distingué, très fin, ample, aux connotations de cerise confite, de sous-bois et de cannelle, un vin envoûtant, aux tanins enrobés, qui poursuit une fort belle évolution. Le 1995 possède son propre style, dense, complexe, mêlant charpente, élégance et puissance aromatique, de couleur pourpre, avec des nuances de fruits rouges surmûris et de cuir au palais.

Nicolas Glumineau
Pauillac
33250
Tél. : 05 56 59 19 40
Email : pichon@pichon-lalande.com
www.pichon-lalande.com



> Les précédentes éditions

Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017

 



Château HOURTIN-DUCASSE


Château JOUVENTE


Château de MAUVES


Château LAFON


Vignobles PELLE


Château MELIN


Château ST ESTEPHE


Château de La GRENIERE


Château La CROIX MEUNIER


Château CLOS des PRINCE


Château PASCAUD


DUCLOT


Château La GRACE FONRAZADE


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Vignobles GONFRIER


Château ORISSE du CASSE


Château le TUQUET


Château La ROSE-POURRET


Château BRONDELLE


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Château BOSSUET


Château de CHANTEGRIVE


Château LESTAGE-DARQUIER


Château La FLEUR CRAVIGNAC


Château TOULOUZE


Château HAUT-LAGRANGE


Château TRONQUOY-LALANDE


Château PIGANEAU


Château BELLE GARDE


Château MAZERIS



CHATEAU REDORTIER


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CLOS TRIMOULET


SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE GOURON


DOMAINE ALARY


CHATEAU HOURBANON


CHAMPAGNE GOSSET


HENRY NATTER


CHATEAU DE LA BRUYERE


CHARLES SCHLERET



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales