Classement Des Vins De Bordeaux

Edition du 07/09/2021
 

Château BOUSCAUT

Talent

Château BOUSCAUT


Au sommet. Si le vignoble de Bouscaut existe depuis le XVIIe siècle, il est acquis en 1979 par Lucien Lurton, l’une des grandes “figures” bordelaises et propriétaire d'une dizaine d’autres crus de référence. Aujourd'hui, c’est sa fille, Sophie Lurton, à qui il a donné la propriété en 1992, qui est aux commandes. Depuis, elle s'attache avec son mari Laurent Cogombles, lui-même ingénieur Enita, à extraire le meilleur de ce terroir très original, essentiellement composé de terres argilo-graveleuses, sur socle calcaire. En 2011, un nouveau chai à barriques de 300m2 dont les murs extérieurs sont couverts de douelles de barriques est sorti de terre tandis que l'ensemble des installations était rénové avec l'architecte Arnaud Boulain. “Au Château Bouscaut, nous raconte Laurent Cogombles, nous dépassons maintenant dans l’assemblage, les 50% de Cabernet-Sauvignon, ce cépage se plait bien dans nos terroirs, 40% de Merlot et 5% de Malbec complètent l’ensemble. Pour les Blancs, notre assemblage est composé d’une petite majorité de Sauvignon (55%) et de 45% de Sémillon. Ce sont des vins très aromatiques, suaves, aux notes subtiles de fruits, d’un très bel équilibre. Nous recherchons la complexité et la subtilité dans nos vins.”

   

Château BOUSCAUT

Sophie Lurton
1 477, avenue de Toulouse
33140 Cadaujac
Téléphone : 05 57 83 12 20

Email : cb@chateau-bouscaut.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château MAYNE LALANDE


Accède à la hiérarchie des Premiers Grands Vins, ce qui vient récompenser la maîtrise de l’élevage de la famille Lartigue, sa passion et une régularité exceptionnelle depuis une trentaine de millésimes, à des prix qui devraient faire rougir des “crus classés” plus connus ! Splendide Listrac Médoc 2018, au nez de cannelle, de cuir et de petits fruits rouges macérés, riche, d'une longue finale, qui commence à très bien s'apprécier sur une cuisine délicate, comme des noisettes d'agneau aux flans de légumes ou un filet de bœuf duchesse. Le 2017, de couleur carmin, charnu comme il se doit, au nez où dominent la cerise confite et les épices, aux tanins concentrés et fondus à la fois, bien charpenté, tout en distinction. Fidèle à lui-même, mêlant charme et ampleur, le 2016, a une belle robe brillante, avec ces notes de framboise et de violette au palais, est un vin vraiment savoureux, très classique, un vin gras et dense, au nez épicé, aux tanins présents qui commencent à se fondre, bien typé comme on les aime, d’excellente garde, comme le 2015, qui est d’une belle couleur profonde avec des arômes de fruits frais et de poivre, souple et ample en bouche, d’un bel équilibre, au nez complexe à dominante de prune et d’humus, aux tanins bien présents, d’une finale dense avec cette saveur d’épices. Le 2014, 60% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot, 5% Cabernet franc, 5% Petit Verdot, fort bien élevé en barriques (30% de barriques neuves) est riche en bouquet comme en matière, complet, élégant, tout en bouche, aux nuances de cassis, de truffe et d’humus. Le 2013 est très réussi, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille...), un vin de robe grenat soutenu, corsé, idéal, par exemple, sur un filet d'agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Découvrez également de belles chambres d’hôtes sur place.

Alice-Jeanne Lartigue
7, route du Mayne
33480 Listrac-Médoc
Téléphone :05 56 58 27 63
Email : contact@chateaumaynelalande.com
Site personnel : www.chateau-mayne-lalande.com

VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Depuis 1964, la famille Rocher élabore des vins de garde AOC Montagne Saint-Emilion riches et puissants. En 1964, Abel et Victorine Rocher, achètent une maison girondine avec 30 ares de vignes dans le hameau de Mirande au coeur de l'appellation Montagne Saint-Emilion. En 1995, après avoir travaillé une quinzaine d'années dans l'élevage bovin en Charente Limousine, Jean-Claude Rocher, leur fils, reprend le domaine de 2.5ha. Il réajuste les pratiques culturales en fonction de chaque parcelle (enherbement des vignes, vendanges vertes, effeuillage), perfectionne ses techniques de vinification (tri de la vendange, assemblage) et crée la cuvée Prestige élevée en fût de chêne. Parallèlement il développe la vente directe et adhère à la charte des Vignerons Indépendants. Aujourd'hui, Hervé Dupeux, gendre de Jean-Claude, l'a rejoint sur l'exploitation familiale après avoir travaillé comme architecte paysagiste. Le vignoble familial de 4.9 ha sétend sur des sols argilo-calcaire s(2.1 ha) et argilo-siliceux (2.8 ha) caractéristiques de l'AOC Montagne Saint-Emilion avec un encépagement de 80% Merlot et 20% Cabernet franc. La production moyenne est de 25 000 bouteilles par an réparties en 2 cuvées, Traditon (élevage en cuve inox) et Prestige (élevage en fûts de chêne). Les bienfaits de la nature, le lent travail du temps et le respect des traditions se retrouvent dans la qualité de leurs vins : par la pratique d’une taille rigoureuse, de l’éclaircissage des grappes, de l’effeuillage, des vendanges manuelles de raisins mûrs et sains, du tri, d’une cuvaison douce et suffisamment longue, et enfin d’un élevage de douze à dix-huit mois. Superbe Montagne-Saint-Émilion cuvé́e Prestige 2016, de belle robe grenat, gras, riche et charnu, au nez dominé par le cassis, le cuir et la griotte, un vin développant des tanins fins, tout en bouche, de garde. Remarquable 2015, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, gras, très bien charpenté, d’un bel équilibre en bouche, aux tanins denses et soyeux à la fois, de garde. Magnifique Montagne-Saint-Émilion Tradition 2017, aux senteurs de fruits, de cannelle et d’humus, bien structuré au nez comme en bouche, un vin riche et savoureux en bouche. Le 2016, médaille d'Or aux Vignerons Indépendants, généreux, à dominante de pruneau, marie une finesse tannique à une rondeur persistante.

Jean-Claude Rocher
Mirande
33570 Montagne
Téléphone :06 80 64 49 75
Email : vieuxchateaudesrochers@orange.fr
Site personnel : www.vieuxchateaudesrochers.com

Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Représentant la quatrième génération de cette exploitation, Thierry Dumeynieu dirige cette propriété située à flanc de coteaux. Pour Thierry Dumeynieu, en 2021, ses ventes sont : Roumagnac La Maréchale 2016 et 2017, le Coteau de Roumagnac 2016, élevé en barriques neuves, tous deux 100% Merlot, le Bordeaux-Supérieur La Maréchale 2015, 2016, 2017, et le rosé La Maréchale 2019 également pur Merlot. Malgré la canicule les vendanges ont été très réussies, des fermentations parfaites et un taux d’alcool un peu plus élevé ont donné un vin traditionnel par rapport aux vinifications. Les rouges sont longs en bouche, aromatiques et pas trop boisés, les rosés, fruités et secs.” Voilà un beau Fronsac Roumagnac La Maréchale 2017, d’une belle robe pourpre, aux notes de fruits (mûre, prune) et d’humus, épicé comme il se doit, il est soyeux en bouche. Le 2016, un vin coloré et charnu, d’une jolie concentration, aux notes de groseille, d’humus et d’épices, un millésime ferme en bouche, aux nuances de truffe et de pruneau, non encore à maturité bien sûr. Plus dense, ce superbe Fronsac cuvée Le Coteau de Roumagnac 2016, avec des notes de mûre et de griotte, riche en couleur, alliant finesse et structure, c’est un vin alliant souplesse et intensité aromatique, très équilibré, tout en arômes et finesse en finale, parfait avec une noix de veau, sauce au romarin ou un bœuf aux poivrons. Goûtez le Bordeaux Supérieur Château La Maréchale 2018, toujours l’un des meilleurs de son appellation, riche en bouquet comme en matière, complet, élégant, avec des nuances de prune et de violette. Beau 2015, de belle robe, d’une très jolie finale avec des notes d’épices et de fraise des bois surmûrie. Très joli Bordeaux rosé La Maréchale 2019, franc et frais, de belle teinte soutenue et limpide, au nez complexe, sur le fruit.

Thierry Dumeynieu - Earl Vignoble Dumeynieu
1, Le Sable
33126 La Rivière
Téléphone :05 57 24 94 55 et 06 14 36 25 91
Email : vignoble-dumeynieu@sfr.fr

CHATEAU DE ROQUEBRUNE


Florent GUINJARD est un enfant du vignoble bordelais. Un vrai ! Sa passion pour le vin, il a à cœur de la partager avec le plus grand nombre. Il aime par-dessus tout, faire découvrir la diversité étonnante des vins qu'il produit sur son domaine. A la tête d'une propriété qui appartient à sa famille depuis 1880, il perpétue à la fois la tradition tout en faisant progresser, année après année, sa technique de vinification en s'entourant des conseils des meilleurs œnologues bordelais pour offrir un vin haut de gamme à un prix accessible. Sa volonté : produire des vins fruités, fins très peu boisés. Sa marque de fabrique : le fruit. Découvrez ce Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2016, vraiment superbe, dense et bien charnu, qui associe couleur et structure, avec ces notes caractéristiques de cerise et d’humus, charpenté, aux tanins mûrs, de bouche puissante et savoureuse, et d'excellente garde. Il en est de même pour son 2015, au nez de cerise mûre, avec des senteurs de groseille et de cuir, est un vin généreux et harmonieux, de robe carmin intense, et développe une bouche persistante avec ces notes d’épices et de myrtille, aux nuances de fumé. Le 2014, a des arômes de fruits macérés et d’épices, une belle teinte grenat, un vin dense au nez comme en bouche, alliant finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux, d’excellente évolution. Beau 2012, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, au nez de framboise et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. Le 2011, ample et riche au nez comme en bouche, est d’un bel équilibre, gras, aux tanins fondus, où se marient la griotte et l’humus, un très joli vin. Superbe 2010, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, et se savoure sur une selle d'agneau aux blinis d'estragon ou une oie aux champignons.

Florent Guinjard
6, route des Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 74 08 92
Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
Site : chateauderoquebrune
Site personnel : www.chateauderoquebrune.com


> Nos dégustations de la semaine

Château PENIN


Toujours au sommet. Un domaine de 45 ha de vignes, mené passionnément par Patrick Carteyron, cinquième génération. Le vignoble se situe sur des terrains de graves très localisés, entre le plateau calcaire et la zone de palus. C'est une terrasse caillouteuse du quaternaire apportée par le fleuve, constituée de sables rouges et de galets roulés par la Dordogne depuis le Massif Central, l?épaisseur variant de quelque 5 à 8 m, territoire pauvre propice à la vigne.
On comprend sa place dans le Classement quand on savoure ce Bordeaux Supérieur Les Cailloux 2017, 100% Merlot, coloré, de bouche persistante et riche, au nez de fruits cuits et d?humus, avec des tanins bien équilibrés (14,80 €).
Remarquable Bordeaux Supérieur Grande Sélection 2016, 100% Merlot, de couleur pourpre, tout en bouche, bien épicé, avec des notes de groseille et de cuir, et des tanins mûrs (10 €). Le Bordeaux Natur rouge 2018, médaille d?Or Concours Agricole Paris 2020, sans ajout de sulfites, pur Merlot, poursuit son évolution, un vin de robe rubis teinte brillante, aux tanins amples, de bouche fondue et parfumée, intense, au nez complexe, charpenté (9 €). Egalement ce Bordeaux rouge Cabernet franc by Château Penin 2018, un vin puissant et harmonieux, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche complexe et persistante, à dominante de fruits noirs cuits (8,50 €). Beau Bordeaux Supérieur Tradition 2016, de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, un vin bien corsé comme il le faut, de garde (8 €).
Vraiment excellent, le Bordeaux Clairet Natur 2019, sans ajout de sulfites, est tout en charme, avec une touche épicée, ample et fruité en bouche, très harmonieux, rafraîchissant, soyeux, pour une cuisine un peu relevée (9 €).
Joli Bordeaux blanc 2018, 65% Sauvignon blanc, 20% Sauvignon gris et 15% Sémillon, aux arômes discrètement minéraux, un vin frais et équilibré, de bouche légèrement citronnée, pleine d?élégance, vraiment agréable (9,50 €). Ne pas rater le Bordeaux rosé 2019, 15% Merlot et 85% Cabernet-Sauvignon, il est parfaitement réussi, sur les fruits frais, une touche d?amande (7,50 €). Et le Bordeaux Clairet 2019, médaille d?Or Concours Agricole Paris 2020, idéal pour l?été, fruité et rafraîchissant (7,50 €).
Quant à son Saint-Émilion Grand Cru Château La Fleur Penin 2016, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, vignes âgées de 35 à 70 ans, charnu, c?est un vin riche en bouquet comme en matière, aux tanins équilibrés, complet, élégant, avec des nuances de cassis, de truffe et d?humus, d?une grande harmonie, de jolie garde (17,80 €).

Patrick Carteyron
39, impasse de Couponne
33420 Génissac
Tél. : 05 57 24 46 98 et 06 07 43 15 74
Email : vignoblescarteyron@orange.fr
www.chateaupenin.com
 


Château de PANIGON


Le vignoble, 50% Merlot, 45% Cabernet-Sauvignon et 5% Petit Verdot, se situe sur des croupes de graves dignes des meilleurs terroirs du Médoc et bénéficie des influences atlantiques de l?Océan tout proche, et de la présence de l?Estuaire de la Gironde, créant ensemble les conditions climatiques favorables au développement des cépages et à la bonne maturité des raisins. Vendanges manuelles et mécaniques avec tri sélectif par parcelle, élevage en barriques durant 12 à 18 mois, 100%, dont 33% neuves chaque année. L?exploitation du Château de Panigon reste entièrement familiale. Depuis 2006, la fille et le gendre des propriétaires, Corinne Leveilley-Dadda et Georges Dadda ont repris la direction du Château, bien décidés à produire des vins rouges visant l?excellence dans le plus pur respect de la tradition Médocaine. Leur volonté, grâce à de nombreux investissements, s?inscrit dans une démarche de modernité et de qualité, afin d?exploiter au mieux un terroir exceptionnel. En 2016, le Château de Panigon à reçu le label HVE - Haute Valeur Environnementale, gage de qualité et du respect de l'environnement. Pour plus d'informations sur le label HVE, consultez le site officiel du Ministère de l'Agriculture ici. Depuis 2016, le célèbre œnologue Eric Boissenot conseille le domaine.

?Nous axons nos ventes de Médoc sur les 2015 et 2016, nous rappelle Georges Dadda, il est à noter que l?étiquette du Château Amour va changer. Nous sommes satisfaits des vendanges 2019 bien que nous ayons connu le gel en Avril et la sécheresse qui ont diminué le volume mais la qualité est omniprésente. Le vin est très concentré et bien fruité.?

Toujours remarquable, son Médoc Cru Bourgeois 2016, tout en bouche, au nez complexe et délicat (cassis mûr, cuir), mêlant puissance et finesse, un vin riche et bien charnu comme on les aime, d?une finale très élégante et veloutée, d?excellente évolution. Beau 2015, d?une robe rouge cerise limpide, qui développe un nez de griotte mais aussi des arômes de cassis et de pivoine et une bouche fraîche aux tanins riches, un vin avec des notes spécifiques et persistantes de mûre et de poivre, de bouche pleine, de garde.
Tout en bouche, le Médoc Château Amour 2016, 50% Merlot et 50% Cabernet-Sauvignon, est de couleur intense, aux tanins mûrs, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, c?est un vin chaleureux et charnu, qui demande encore un peu de patience, quand le Château Amour Médoc Cru Bourgeois 2015, qui a collectionné les récompenses, aux notes de griotte, de pruneau et de sous-bois, a des tanins mûrs, une bouche dense et veloutée, et commence à s?apprécier pleinement sur un carré d'agneau à l'ail ou une côte de bœuf grillée.

Georges Dadda
1A, route d'Escurac
33340 Civrac-en-Médoc
Tél. : 05 56 41 37 00 et 06 86 18 63 85
Email : dwl.france@orange.fr
www.chateaudepanigon.fr
Achetez ce vin au prix direct propriété


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Au sommet, incontestablement. Ces propriétaires sympathiques couvent leur petit vignoble de 6 ha planté sur croupes et plateau de structure argilo-calcaire.
?Je fais très attention à la sélection de mes barriques, dit Yannick Le Menn, car je pense que l?élevage est tout un art. Je travaille avec trois tonneliers différents, les chênes viennent du centre de la France, le bois provenant de forêts domaniales est de bonne qualité, le travail de coupe et de repeuplement y est bien fait. Je préfère des barriques à chauffe moyenne, cela permet de ne pas dénaturer le vin mais au contraire de lui apporter une touche de complexité.
Nos deux fils travaillent dans le milieu du vin. Grâce à eux, nous travaillons de façon plus pointue, plus exacte dans le dosage d?azote, par exemple. Depuis quelques années, on s?interdit au Château Haut Saint-Clair de mettre des produits anti-pourriture car on s?aperçoit en faisant des analyses de recherche des résidus, que les anti-pourritures migrent vers les vins. J?aime beaucoup retrouver le fruit dans mes vins, je n?aime pas trop les tanins en puissance, j?aime que mon vin soit équilibré, j?essaye de ne pas trop extraire. J?ai fait mes études de viticulture en Bourgogne à Beaune, mon professeur, André Vedel, appelait cela ?des vins de mouchoirs?.



Selon Yannick le Menn, ?le 2019 n?était pas si évident que cela? Les températures extrêmes ont bloqué la végétation. Grâce à nos sols argilo-calcaires, les réserves d?eau importantes ont alimenté les vignes.
Nous avons repris l?exploitation de l?autre domainre familial, Château Belair Saint Georges, et sur tout le plateau nous avons subi la sécheresse, les vins sont très concentrés, ce sera meilleur que le 2018.
A la vente : 2016 et 2017, surtout le 2016 car nous avons peu de 2017. Le 2018 est un vin très sympathique dans la même lignée que le 2016.
Les premiers vins sont à l?élevage en barriques neuves pour 1/3, cela donne un joli boisé assez racé. J?ai changé de tonnelier, j?ai opté pour un fournisseur charentais Vicart, mais je reste fidèle à Radoux, ses bois apportent des notes toastées à nos vins. Le 2018 est plus vineux, une partie est déjà en bouteilles. Les commandes qui arrivent du Luxembourg et de l?Allemagne me poussent à embouteiller le reste. Je suis toujours débordé !
Une nouveauté, nous avons fait faire une découpe de notre logo en métal. 1,20 m de diamètre qui représente le soldat et le coq, notre emblème, on le retrouve sur l?étiquette !?
Ce charmant couple nous propose ce superbe Puisseguin-Saint-Émilion 2017, de très bonne base tannique, qui associe puissance et rondeur, avec ce nez séduisant et persistant de poivre et de fruits des bois bien mûrs, de très bonne bouche, un vin très bien élevé.
Tout en bouche, le 2016, est un vin chaleureux, dense, de bouche distinguée, très bien corsé et équilibré, parfumé (griotte, humus...), qui allie concentration aromatique, finesse des tanins et structure au palais, avec une délicieuse finale poivrée.
Le 2015, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte macérée, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et de poivre au palais, aux tanins amples, un vin complet.
Goûtez leur Moulin Saint-Clair 2016, parfumé, de bouche corsée, avec des notes de sous-bois et de cerise mûre, de bouche ample et fondue.

Yannick et Andrea Le Menn

> Les précédentes éditions

Edition du 31/08/2021
Edition du 24/08/2021
Edition du 17/08/2021
Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020

 



Château D'ARRICAUD


Château du GRAND BOS


Château du PAYRE


Vignobles JALOUSIE BEAULIEU


Vignobles GONFRIER


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Château PLANTIER ROSE


Château FONROQUE


Château LANIOTE


Château de PASQUETTE


Château HAUT-MACÔ


Château BRAN de COMPOSTELLE


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Château HAUT-CALENS


Château JOUVENTE


Château BÉCHEREAU


Château FOURCAS-DUPRÉ


Château PANCHILLE


BORIE MANOUX


Château FRANC LARTIGUE


Château de MAUVES


Château DARIUS


Château du MOULIN VIEUX


Château CHENE-VIEUX


Château CROQUE MICHOTTE


Château LESTAGE-DARQUIER


Château BELLES-GRAVES


Château MAZEYRES


Château de VALOIS


Château ST ESTEPHE


Château BRONDELLE


Château de CHANTEGRIVE


Château HENNEBELLE



CHATEAU LA GALIANE


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE CRET DES GARANCHES


DOMAINE DE ROSIERS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales