Classement Des Vins De Bordeaux

Edition du 17/10/2017
 

Clos Trimoulet Une histoire de famille et de terroir

Top

Clos TRIMOULET

Des vignerons qui s’adaptent à leur terroir et savent en tirer le meilleur vin possible, grâce à l’anticipation, au sens d’observation et à leur grande expérience.?Chaque année, ils essayent de tirer la quintessence du millésime, avec humilité, s’effaçant devant la Nature, qui reste reine. “C’est quand on rentre du très bon raisin que l’on fait du très bon vin” !


“La matière première est primordiale, pour avoir de jolis raisins à vendanger, nous travaillons beaucoup au vignoble, mon frère Joël et moi, précise Alain Appollot. Clos Trimoulet Grand Cru est un vin issu d’une dizaine d’hectares, régulièrement primé dans les différents concours internationaux. C’est un vin typé, de belle robe grenat, aux notes de framboise et de mûre, d’épices, de sous-bois, un vin riche, généreux, aux tanins puissants et soyeux, persistant en bouche et d’excellente évolution. Le 2015 est un millésime charnu, structuré, au bon potentiel de garde qu’il faudra laisser un peu vieillir pour vraiment l’apprécier. Il est très typé Saint-Émilion, c’est un très joli millésime avec de la finesse et d’élégance. Arômes bien présents de fruits rouges et même de fruits noirs, très jolie couleur profonde. Le 2014 est est long en bouche, bien équilibré, arômes de fruits noirs bien présents, c’est vraiment un vin très aromatique, c’est ce qui le caractérise, au joli potentiel de garde, une belle réussite. Pour le millésime 2013, nous avons fait une sélection importante, c’est un joli vin plaisir, très agréable à déguster dès à présent, très plaisant, qu’il ne faudra pas attendre trop longtemps. Nous l’avons moins boisé pour respecter l’équilibre du fruit. Les 2012 et 2011 sont des réussites, nous avons obtenu deux médailles d’Or à Bordeaux. Clos Trimoulet 2010 (médaille d'Argent) : millésime très apprécié dans la lignée du 2009, un vin d’une très belle concentration, très élégant et d’une belle finesse, très équilibré, aux arômes de fruits très mûrs (fruits noirs), c’est vraiment l’équilibre et la finesse qui dominent. Le Château Chevalier Saint-Georges (Montagne Saint-Émilion) est produit sur une surface de 4 ha dans les communes de Montagne et de Saint-Georges. Ce joli terroir d’argile profonde donne au vin une belle structure, un bel équilibre, des arômes fruités, un réel potentiel de garde. Pour le 2014, les mois de septembre et octobre très chauds, nous ont permis de réussir un 2014 formidable, un très beau vin, ce bel été indien a vraiment sauvé le millésime. En 2013, après les sélections, le vin est tout à fait réussi, très qualitatif. Un vin assez fruité, assez fin, pas de grosse puissance tannique, des vins qui se dégusteront assez facilement. 2012 : un vin très équilibré avec des tanins plus souples, un vin d’une belle harmonie, d’une belle structure aux arômes fruités très flatteurs. Une belle réussite lui aussi. 2011 : jolie couleur assez profonde, belle concentration, tanins présents, vin bien classique, très agréable, avec une finale très élégante. Chevalier Saint-Georges 2010 (médaille d'Argent) : un vin un peu plus souple que le Grand Cru, on retrouve les mêmes caractéristiques selon les millésimes, le vin est d’une couleur soutenue, il est un peu moins concentré, plus accessible avec plus de souplesse, des tanins assez ronds, un fruité très agréable de fruits rouges, bel équilibre harmonieux, finale longue qui va s’épanouir. Notre terroir argilo-sablonneux est très diversifié, c’est un atout à l’assemblage, ainsi, nous profitons de la puissance des terres argileuses et de la finesse apportée par des terres sablonneuses. Cela donne un ensemble très harmonieux. Nous effectuons un élevage, terroir par terroir, avant l’assemblage. Les Grands Crus sont élevés, en fonction des millésimes, de 12 à 14 mois en barriques de chêne français dont 1/3 de bois neuf. Notre élevage sous bois est conduit avec délicatesse pour ne pas masquer le vin, je suis contre les excès, nous privilégions une chauffe moyenne. Nous cherchons à conserver la typicité de l’appellation dans nos vins, nous restons respectueux de notre terroir et ne voulons pas produire des vins hors normes. Finalement, nous sommes très traditionnels et cela se retrouve dans nos vins. Nos clients sont fidèles et apprécient nos vins, particuliers, cavistes, restaurateurs, et, à l’export, en Chine, au Japon, au Canada, en Europe du Nord."

   

Clos Trimoulet Une histoire de famille et de terroir

Guy, Alain et Joël Appollot
3, Trimoulet
33330 Saint-Émilion
Téléphone : 05 57 24 71 96
Télécopie : 05 57 74 45 88
Email : contact@clos-trimoulet.com

Site : www.vinsdusiecle.com/clostrimoulet




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château La ROSE SARRON


L’histoire viticole de cette propriété, datant du XIXe siècle, commence il y a 25 ans. Ce domaine est racheté en 1985 par les Vignobles Roland Belloc et entièrement replanté. C’est actuellement Philippe Rochet aidé par ses deux enfants Damien et Anaïs qui veille à la pérennité du vignoble. Le domaine s’étend sur 40 ha, dont 30 ha de rouge et 10 ha de blanc. Pour Philippe Rocher, “le 2016 est superbe, peut-être un peu plus homogène que le 2015. Un vin un peu plus léger en tanins, il a fallu se dépêcher à vendanger mais nous avons à la fois la qualité et la quantité. On est séduit dans ce 2016 par des arômes très présents de fruits rouges, cerise, mûre, ce sont des vins assez mûrs, souples, un peu plus sur le fruit, plus léger que 2015, qui sera plus de garde.” On patiente avec son remarquable Graves rouge cuvée Damien 2014, d’une belle robe soutenue, qui dévoile des arômes de fruits bien mûrs, ample en bouche, généreux, d’une fort jolie structure. Excellent Graves rouge 2014, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de violette, aux tanins souples. Beau Graves blanc cuvée Anaïs 2014, d’une belle robe, dévoile des arômes de fruits bien mûrs, franc, ample en bouche, généreux, d’une fort jolie structure, à prévoir sur une volaille ou des gambas flambées. Plus nerveux, le Graves blanc 2015, au nez fin (fougère, pomme), d’une belle vivacité, parfumé et persistant, est parfait sur une grillade de poissons.

Philippe Rochet
3, Sarrot
33210 Saint-Pierre-de-Mons
Téléphone :05 56 76 29 42
Télécopie :05 56 63 52 31
Email : contact@la-rose-sarron.com
Site personnel : www.la-rose-sarron.com

Château BÉCHEREAU


Propriété familiale depuis le milieu du XIXe siècle, le Château Béchereau est une exploitation viticole de 25 ha dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint- Émilion et 5.50 ha en Lalande-de-Pomerol. Beau Lalande-de-Pomerol cuvée Spéciale 2014, élevé en fûts de chêne, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, de bouche harmonieuse. Le 2013, avec des nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche d’épices, est bien équilibré, charnu. Le 2012 est riche en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche. Le Lalande-de-Pomerol rouge 2014, tout en bouche, aux tanins mûrs, un vin à la fois riche et souple, très équilibré, au bouquet intense avec des notes de sous-bois et de cerise mûre. Goûtez le Montagne Saint-Émilion 2014, élégant et savoureux, aux tanins mûrs, un vin très agréable par sa souplesse, et ce Bordeaux Supérieur cuvée Spéciale 2014, où se mêlent la griotte et l’humus, mêlant charpente et finesse, de bouche ample et fondue.

Joël Dupas - Scea Bertrand
96, rue des Vignerons
33570 Les Artigues-de-Lussac
Téléphone :05 57 24 34 29 et 06 80 75 66 80
Télécopie :05 57 24 34 69
Email : contact@chateaubechereau.com
Site personnel : www.chateaubechereau.com

Château HAUT-MACÔ


Au sommet. Une exploitation familiale depuis quatre générations. La 3e génération, avec Jean et Bernard Mallet, donna un souffle nouveau, en consacrant un investissement conséquent dans l’outil de production. On le voit avec ce Côtes-de-Bourg cuvée Jean-Bernard 2014, sélection parcellaire, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, élevage en cuves et barriques neuves durant 10 à 12 mois, qui mêle structure tannique et rondeur en bouche, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Goûtez le Côtes-de-Bourg Tradition 2015, 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc, élevage en cuves et barriques neuves de 1 et 2 ans pendant 18 mois. Savoureux Bordeaux Clairet de Haut-Macô 2015, 70% Merlot, 20% Cabernet-Sauvignon, 10% Malbec, gourmand, franc, parfumé, toujours à la tête de son appellation, idéal avec un bœuf en gelée ou un thon basquaise.

Anne et Hugues Mallet - Scea Mallet Frères
61, rue des Gomdauds
33710 Tauriac
Téléphone :05 57 68 81 26
Télécopie :05 57 68 91 97
Email : hautmaco@wanadoo.fr
Site personnel : www.hautmaco.com

CHATEAU TOULOUZE


Les terres du Château Toulouze dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier édifié au XIIIème siècle à l’emplacement d’un « oppidum » gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XVIIIème siècle, à la suite de la révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Le vignoble totalement restructuré en 1986, commence à exprimer la montée en puissance de l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesses. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une large aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, en moyenne de 10 à 15 ans. Découvrez ce Graves de Vayres Grande cuvée 2009 (Merlot majoritaire, 20% de Cabernets, vendanges manuelles et tardives pour rechercher la maturité, élevage 12 mois en 1/2 muids de chêne, mise en bouteille 18 mois après les vendanges, filtration douce), avec ces notes caractéristiques et très persistantes de groseille, de fumé et d’épices, aux tanins denses et mûrs à la fois, un vin de bouche ample, d’excellente garde. Beau 2008, charpenté, bien charnu, avec des senteurs de prune et de groseille, gras, aux tanins savoureux, qui dégage en bouche des connotations de cerise noire et d’humus, de garde.


12, rue de la Ruade - BP 28
33450 Saint-Sulpice-et-Cameyrac
Téléphone :05 56 30 85 47
Télécopie :05 56 30 87 29
Email : contact@chateaudesplassons.com
Site : chateautoulouze
Site personnel : www.chateauxcailley.com


> Nos dégustations de la semaine

Château GRAND-PUY-LACOSTE


Incontestablement au sommet. Le vignoble couvre 55 ha de vignes d’un seul tenant, âge moyen 38 ans, terroir de grosses graves profondes sur de superbes croupes typiques des grands terroirs du Médoc. Cuvaison longue de 3 semaines, élevage en barriques de chêne français “grain fin”, dont 75% de bois neuf, élevage de 16 à 18 mois selon le millésime.
“Associé à notre connaissance approfondie du vignoble, parcelle par parcelle, tous nos derniers investissements nous permettent de très vite réagir les années un peu plus délicates, nous explique François-Xavier Borie. Nous ne regrettons surtout pas l’achat de matériel performant (tables de tris vibrantes, égrappage...), c’est ce qui fait la différence et permet d’optimiser le résultat. Nous n’avons pas vraiment changé notre méthode de vinification mais, grâce à une technique plus précise, nous l’avons améliorée sensiblement. Nous désirons nous donner les moyens de mener une viticulture de plus en plus plus perfectionniste.”
“Pour le 2016, nous dit Émeline Borie, nous sommes vraiment très contents, c’est un millésime magnifique avec une qualité de raisins superbe, que ce soit les Merlots ou les Cabernets. Nous avons fait les assemblages le 12 décembre, qualitativement, le 2016 est supérieur au 2015, qui est déjà un très beau millésime. En 2016, beaucoup de complexité, très grande longueur en bouche, belle maturité, il me fait penser au 1996, tout comme le 2015, qui ressemble au 2005. Ce sont deux millésimes de grande qualité. Des vins très élégants, beaucoup de puissance et de caractère, très fondus, d’un très beau potentiel de garde. D’un point de vue climatique, la saison 2016 a été assez stressante jusqu’à début juillet, puis, à partir de mi-juillet les températures élevées ont provoqué un stress hydrique. Il a plu le 10 septembre, juste de quoi réhydrater la vigne jusqu’aux vendanges, cela lui a redonné un souffle.”
Formidable Pauillac 2014, de robe pourpre, intense, aux tanins riches, est très équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois, d’évolution prometteuse. “Grand Puy Lacoste 2014 donne une large place aux Cabernets sauvignons (82 %). Belle robe d’un rouge rubis intense et profond, notes fruits noirs concentrés, myrtille, crème de cassis très typiques de Grand Puy Lacoste. L’attaque est dense et précise, les tanins sont fondus, soyeux, très élégants. Ce 2014 possède un très bel équilibre et une bonne fraîcheur associés à une longue finale délicieusement amplifiée par des notes de cacao très intenses. On retrouve dans ce 2014 la trame des beaux millésimes de Grand Puy Lacoste où s’exprime la richesse et la complexité du terroir mais aussi, les tanins et les fruits bien mûrs.”
Le 2013 est certainement l’une des plus jolies bouteilles de ce millésime, de grand charme, de jolie robe grenat soutenu, qui dégage un nez intense et subtil à la fois (groseille, humus), aux tanins soyeux, et développe au palais des notes délicates de fruits noirs macérés, de cuir et de poivre. “Château Grand-Puy-Lacoste 2013 est composé en majorité de Cabernets-Sauvignons (80%), me précise-ton, ce qui lui donne cette belle trame, cette robe rouge grenat, des arômes de fruits noirs complétés d’une note de cassis et d’épices douces. Le 2013, un vin de belle qualité à Grand-Puy-Lacoste grâce à son terroir qui a fait la différence.”
Le 2012 (76% Cabernet-Sauvignon, 24% Merlot), est remarquable, de couleur rouge sombre, corsé au nez comme en bouche, avec ses notes de fraise des bois surmûrie, de crème de cassis et de poivre, tout en complexité aromatique, aux tanins amples, tout en charme, un vin qui met en valeur son beau terroir de Pauillac. Le 2011, offre, une fois encore, un style structuré par une grande majorité de Cabernet-Sauvignon (78%), reflétant la richesse et le potentiel de son terroir. Il présente une couleur rouge profonde et intense. Le bouquet dévoile des parfums très typiques de fruits noirs et de cassis complétés de notes légèrement épicées. L’attaque en bouche est précise, offrant une structure élégante et équilibrée. On retrouve la trame des beaux millésimes de Grand-Puy-Lacoste où le raffinement du fruit s’allie aux tanins bien mûrs et suaves.
Exceptionnel 2010, composé d'une très grande majorité de Cabernet-Sauvignon (83%) qui offre une couleur rouge profond. Le bouquet dévoile des parfums de cassis très mûrs, légèrement épicé révélant la belle maturité des raisins. L'attaque en bouche va crescendo, suave puis dense, se poursuit par une puissante structure tanique équilibrée. L'ensemble précis et complexe, enrobé d'une belle fraîcheur et d'une très longue persistance aromatique donnant beaucoup de classe à ce grand millésime. “Ce 2010 s'inscrira sans aucun doute dans la belle histoire des années mythiques de notre vignoble, du grand art...”
Envoûtant 2009, qui présente une robe d'un rouge sombre intense. Le bouquet dévoile des arômes complexes de fruits et des notes de cassis très mûrs. L'attaque en bouche est précise, très dense, et développe une trame aux tanins suaves, élégants et charmeurs. L'ensemble forme une belle unité, alliant structure, pureté, finesse et fraîcheur. Le 2008, très représentatif du classicisme de ce grand millésime bordelais, est un grand vin très ferme, un vin tannique, associant structure et élégance, au bouquet concentré, aux nuances épicées, charnu, dense et velouté en bouche, vraiment très prometteur. Remarquable 2007, toujours très racé, au nez de prune et de framboise cuite, de robe grenat soutenu, un grand vin alliant puissance et souplesse, de bouche dominée par de très belles senteurs de fruits mûrs avec des notes de poivre, d’une grand subtilité, avec des tanins savoureux, très équilibré.
Beau 2006, très typé, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche très parfumée (fraise des bois), riche et fondue à la fois, au nez où se mêlent la truffe et l’humus, bien charnu, parfait avec une selle d'agneau rôtie à l'ail en chemise ou des rognons de veau à la bordelaise.
Exceptionnel 2005, d’une grande complexité d’arômes, un vin dominé par la fraise des bois et la réglisse, puissant, d’une finale persistante aux nuances de fumé, de mûre et d’épices, qu’il faut laisser se faire pour développer tout son potentiel. Le 2004, de couleur très profonde, avec des tanins intenses, un nez complexe où l’on retrouve les fruits cuits (cassis, groseille, mûre) et l’humus, et cette finale subtilement toastée qui fait tout son charme, un vin très distingué, de belle garde. Le 2003 est toujours l’un des vins les plus séduisants de ce millésime, d’une belle robe de couleur soutenue, d’un très bel équilibre, riche et concentré, un grand vin complet et ample, racé, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe, que l’on retrouvent aux papilles.

Domaines François-Xavier Borie
BP 82
33250 Pauillac
Tél. : 05 56 59 06 66
Fax : 05 56 59 22 27
Email : dfxb@domainesfxborie.com
www.chateau-grand-puy-lacoste.com


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Représentant la quatrième génération de cette exploitation familiale, Thierry Dumeynieu dirige cette propriété située à flanc de coteaux.
Il peut être satisfait de son Fronsac 2013, charpenté, parfumé, aux notes de fruits mûrs (fraise des bois) et d’humus, souple, aux tanins bien présents et fondus à la fois (9,50 €). Le 2012 est tout en couleur et en matière, avec ces notes persistantes de fumé et de groseille, aux tanins fondus, charpenté, un vin corsé comme il le faut, bien classique. Le 2011 est parfumé, alliant finesse et structure, de robe dense, de bouche pleine, aux tanins bien fermes, au nez dominé par la cerise noire et les sous-bois (10 €). Beau 2010, marqué par les fruits noirs (griotte, pruneau), rond au palais, ample et velouté, d’une belle concentration mais de bouche élégante et suave. 
Le 2009, corsé, avec des notes de boisé, de fruité bien fondu, corsé, de bouche intense avec des connotations de petits fruits rouges mûrs et de cuir, s’associe parfaitement, par exemple, avec un filet d'agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Le 2008 est charnu, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, au nez complexe où dominent la cerise noire et les épices.
Goûtez le Bordeaux Supérieur Château La Maréchale rouge 2012, de bouche étoffée, coloré, finement tannique (5,70 €), très réussi comme le 2011, au nez de petits fruits rouges, de bonne charpente, corsé comme il se doit. Le 2010 allie finesse et charpente, au nez intense et complexe (mûre, épices), bien équilibré aux papilles. La Maréchale rosé 2015 a des arômes de fruits rouges, un vin de robe soutenue (5 €).

Thierry Dumeynieu - Earl Vignoble Dumeynieu
1, Le Sable
33126 La Rivière
Tél. : 05 57 24 94 55 et 06 14 36 25 91
Email : vignoble-dumeynieu@sfr.fr


Clos du PÈLERIN


Le vignoble est dans la famille depuis 3 générations (5 ha, essentiellement plantés de Merlot à 80 %, le Cabernet franc et le Cabernet-Sauvignon se partageant à parts égales les 20 % restants). “Nous avons la chance d’être sur une belle veine de terroir riche en crasse de fer, et avons aussi beaucoup de vieilles vignes, certaines ont même 50 ans”, précise Norbert Egreteau. C’est leur fille cadette Laetitia qui reprend l’exploitation.
Ces vignerons chaleureux, que je connais depuis le premier Guide, peuvent être satisfaits de leur Pomerol 2014, corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, un millésime très équilibré, classique (19 €). Le 2013, où la finesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de fruits légèrement confits, aux tanins amples, est tout en bouche, tout en charme (18,50 €). Le 2012, de couleur profonde, au nez de prune et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est ample et persistant aux papilles (20 €), un vin parfait sur ue galantine de canard au foie gras ou un faisan au chou.
Excellent 2011, d'un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d'humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Remarquable 2010, au nez puissant où se mêlent les épices et la prune, ample et solide, riche en couleur comme en structure, aux tanins très équilibrés, persistant, de garde. Beau 2009, qui allie finesse et charpente, au bouquet concentré, de couleur profonde, de bouche fondue où domine le pruneau confit, corsé, aux tanins enrobés. Le 2008 est de belle matière, de truffe et de cuir, d’un équilibre soyeux, complexe, avec ces nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche de cannelle caractéristique. Le 2007, très parfumé, très rond, ample au nez comme en bouche, très réussi, aux tanins fondus, permet d’attendre l’évolution des millésimes précédents.

Josette et Norbert Égreteau
3, chemin de Sales
33500 Pomerol
Tél. : 05 57 74 03 66 et 06 45 02 35 59
Email : egreteau.norbert@orange.fr



> Les précédentes éditions

Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016

 




CHATEAU DE BEAUREGARD


SCEA CHATEAU CAILLIVET


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


DOMAINE GUIZARD


DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE DE LA VALERIANE


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


CHATEAU DE GUEYZE


DOMAINE GOURON


CHATEAU PONT LES MOINES


DOMAINE DE BELLEVUE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales