Classement Des Vins De Bordeaux

Edition du 18/10/2016
 

CHATEAU DE MAUVES

Exemplaire

Château de MAUVES

Le Château de Mauves, c'est avant tout la passion d'un métier, de la culture de la vigne à la vinification, de la vendange à l'œnologie... Le Château de Mauves compte aujourd'hui 28 hectares de vigne dans la prestigieuse appellation des Graves, exploités par Michel et Dominique Bouche, cinquième génération de viticulteurs dans la famille.


Les Graves Cette belle terre des Graves, façonnée par la mer depuis des millénaires, forme aujourd’hui ce terroir unique. C’est la seule appellation qui porte le nom de son sol. L'exception du terroir des GRAVES se caractérise par une variété du cailloutis comprenant des quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et rosés, des jaspes et silex, savant mélange harmonieux et chatoyant. Le vignoble Le Vignoble est constitué de 58% Cabernet Sauvignon, 2% Cabernet Franc et 40% Merlot pour élaborer le vin Rouge et 100% de Sémillon pour le Blanc Sec. Les 28 hectares, situés sur le plateau de Podensac, sont vendangés mécaniquement pour permettre d’atteindre le potentiel maximum des raisins. Le travail de la vigne “Au Château de Mauves, nous travaillons en culture intégrée”, explique Michel Bouche. « Pour avoir un vin de qualité, il faut avoir des raisins très sains. On intègre donc dans notre programme de protection du vignoble, de la culture bio qui consiste à étudier la vie animale et microbienne de notre sol. Plus le sol est vivant, plus la vigne sera forte pour faire face aux maladies». Cet apport de matière végétale et animale pour le sol réduit de manière considérable les traitements chimiques utilisés au Château de Mauves, et contribue ainsi à la protection de l’environnement. La vinification “Depuis 5 ans, nous sommes suivis par un œnologue conseil présent tout au long de l’élaboration de nos vins. Des techniques différentes et plus pointues sont utilisées chaque année pour s’adapter au mieux à la récolte.” La stabulation à froid est pratiquée sur le rosé et le blanc, ce qui permet d'élaborer des vins très fruités. Pour le rouge, diverses fermentations plus ou moins longues sont appliquées, en fonction de la qualité de maturation des raisins, pour privilégier le fruité. Les Millésimes De Mauves, Rouge 2011 Belle robe rouge pourpre avec des reflets grenat. Au nez, ce sont les fruits rouges qui dominent, cassis et mûre. Avec des notes toastées, ce vin est d’un très bon équilibre. Cépages : Merlot 40% - Cabernet-Sauvignon 58% - Cabernet Franc 2%. De Mauves, Rouge 2012 Au nez, ce sont des explosions de fruits sur maturés qui révèlent toute leur finesse sur des notes d'épices douces. En bouche, l’attaque est complexe et particulièrement soyeuse. Les tanins sont fondus et harmonieux, on retrouve l'expression des notes de vanille et de cacao. Le cru 2012 dévoile l’expression d’un vin fruité amenant une exceptionnelle longueur. Cépages : Merlot 40% - Cabernet-Sauvignon 58% - Cabernet Franc 2%. De Mauves, Rouge 2013 Le vin exalte un fruité d'une belle élégance. Il offre de jolies senteurs de petits fruits rouges. Cépages : Merlot 40% - Cabernet-Sauvignon 58% - Cabernet Franc 2%. De Mauves, Rouge 2014 Le Graves rouge 2014 est une vraie réussite, un grand millésime, très aromatique, avec des notes de fruits surmûris, de pruneau, de moka, d'une très grande richesse et d'un très grand potentiel de vieillissement. Cépages : Merlot 40% - Cabernet-Sauvignon 58% - Cabernet Franc 2%. De Mauves, Blanc 2015 Belle robe aux reflets verts, nez franc, épanoui, fin et puissant, forte dominante aromatique. Attaque fraîche. Équilibré, très complexe, agréable, typé. Cette cuvée offre une expression florale (genêt) et fruitée, banane, fruits de la passion. En bouche, l’attaque est légèrement perlée, riche, puis s'affirme onctueuse et vive à la fois. Cépage : Sémillon 100%. Rosé, Esprit de Mauves Depuis peu, le rosé est élaboré en pressurage direct (technique utilisée pour les rosés de Provence) pour obtenir une couleur plus claire, puis vinifié à basse température (16°C). L’Esprit de Mauves développe un bouquet aux notes de framboise, de fraise et de cassis. Cépages : Cabernet-Sauvignon70% - Merlot 30%. Bédat, Rouge 2012 Cuvée boisée du Château de Mauves, le Bédat est savoureux, d'une couleur profonde, riche et subtil à la fois, complet, avec des tanins soyeux, des arômes de sous-bois et de groseille. Il offre une très belle finale en bouche, et une excellente évolution. Cépages : Merlot 80% - Cabernet-Sauvignon 20%.

   

CHATEAU DE MAUVES

Famille Bouche
25, rue François Mauriac
33720 Podensac
Téléphone : 05 56 27 17 05
Télécopie : 05 56 27 24 19
Email : chateaudemauves@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT POMEROL
e_pomerol.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PETRUS (Hors Classe)
LA CROIX
LA FLEUR PETRUS
TROTANOY
BELLEGRAVE
LE CAILLOU
LA CROIX-TOULIFAUT
CLOS RENÉ
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CERTAN DE MAY DE CERTAN
MAZEYRES
BEAUREGARD



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BELLES-GRAVES (LP)
BOURSEAU (LP)
CANON-CHAIGNEAU (LP)
PETITE CROIX
MOINES (LP)
VOSELLE (LP)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA GANNE*
FERRAND
LAFLEUR DU ROY
CLOS DU PÈLERIN
VIAUD (LP)
PLINCE
ROQUEBRUNE (LP)
VALOIS
ARNAUDS (LP)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVROL-BEL AIR (LP)
SIAURAC (LP)*
(TAILLEFER*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BOIS DE LABORDE (LP)
ROCHES FERRAND (LP)
DE SALES

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château FONTESTEAU


Le Château, bâti et fortifié au XIIIe avec les moellons arrachés aux terres qui l'entourent, a été entièrement rénové en 1997 et s'érige au sein d'un bel environnement naturel de 100 ha, dont 32 de vignes élevées dans les principes de lutte raisonnée qui minimisent l'emploi de produits de synthèse en intégrant les défenses naturelles de la vigne (60% Cabernet-Sauvignon, 29% Merlot noir, 10% Cabernet franc, 1% de Petit-Verdot). Terroir sablo-graveleux sur dalle calcaire. Vinification traditionnelle dans une cuverie moderne en Inox équipée d’une régulation thermique, cuvaison de 3 à 4 semaines, élevage de 12 mois dans quelque 700 barriques de chêne des meilleures origines françaises. Renouvellement de 25% de barriques neuves par an... Dominique Fouin apporte une attention particulière à l'état de ses ceps en remplaçant ceux qui méritent de l'être afin de maintenir toujours un niveau optimal, et propose 3 vins : Fontesteau, Messire de Fontesteau et Variation de Fontesteau. “Le 2015 est une belle réussite avec un rendement de 40 hl à l'hectare, nous explique Dominique Fouin. Il a une belle concentration, de beaux tanins, une belle couleur acquise durant la cuvaison, une belle structure, un beau fruité. Ce vin s'est construit pendant les longues macérations qui lui ont été bénéfiques et il s'est révélé avec le temps. Millésimes en vente en 2016 : 2008, 2009, 2010, 2011, 2013, 2014. Récompenses obtenues : médaille d'Argent pour le 2012 aux Vinalies Internationnales, médaille de Bronze pour le 2013 à Bordeaux, médaille d'Or pour le 2012 en 2014 à Bordeaux.” Son Haut-Médoc Cru Bourgeois 2014, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de prune, mêle charpente et souplesse, bien typé, aux nuances de fraise des bois et d’épices au palais, de bouche à la fois puissante et velouté. Excellent 2013, au nez dominé par les petits fruits rouges (groseille, griotte), coloré, tout en souplesse. Le 2011 développe des notes subtiles et intenses de petits fruits noirs cuits et de réglisse, un vin tout en bouche, à la robe foncée, légèrement épicé en finale, avec des tanins mûrs et une charpente ample. Superbe 2010, classique de ce très grand millésime bordelais, riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux mais présents, un vin velouté, parfumé, de belle matière, très réussi, donc très bien classé. Beau 2009, qui a largement mérité sa médaille d’Or Challenge International du Vin 2011, au nez dominé par le cuir et les framboises, d’une belle intensité en bouche, qui allie distinction et richesse, un beau vin ample et très savoureux, d’une belle finale. Le 2008 est de couleur pourpre, avec des arômes de fruits et d’épices, soyeux et dense, harmonieux, de belle charpente. Profitez également des sept chambres du gîte.

Dominique Fouin

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 52 76
Télécopie :05 56 59 57 89
Email : info@fontesteau.com
Site personnel : www.fontesteau.com

Château de La GRENIERE


L'origine du Château remonte au XVIIe siècle. Représentant la 4e génération de la famille, Jean-Pierre Dubreuil conduit avec passion le vignoble de 15 ha, en digne héritier du labeur de ses ancêtres. Culture raisonnée, vendanges à maturité optimale, vinification traditionnelle. Coup de cœur pour son Lussac-Saint-Émilion cuvée de la Chartreuse 2012 (Merlot 75 %, Cabernet-Sauvignon 20 %, Cabernet franc 5 %), une cuvée élevée en fûts de chêne, classique, de couleur soutenue, un vin très équilibré, très parfumé (griotte, violette, mûre), au nez complexe, alliant rondeur et charpente, de bonne garde. Savoureux 2011, avec des notes de mûre et de griotte, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, bien harmonieux et très équilibré, tout en arômes et finesse en finale. Le 2010 est un vin dense, coloré et bouqueté, aux notes de cerise confite et d’humus, avec une bouche chaleureuse, de garde comme le 2009, où la complexité s’allie à la distinction, un vin savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, aux arômes de fruits rouges cuits. Quant au 2008, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre, de charpente à la fois puissante et souple, il est très représentatif des belles réussites de l’appellation dans ce millésime, et s’accorde avec un rôti de veau farci aux truffes. Goûtez le Château de la Grenière 2012, corsé et équilibré, parfumé (griotte, humus...), associant concentration aromatique, finesse des tanins en bouche. Excellent 2011, de belle structure, un vin ample et savoureux comme nous les aimons, avec des notes de mûre et d’humus, aux tanins souples, de bouche complexe et persistante. Le 2010, corsé, au nez de groseille et de cuir, de belle robe brillante, avec ces notes de framboise et de violette, aux tanins fermes et mûrs à la fois. Savoureux 2009, médaille d’Or au concours général Agricole Paris, savoureux, qui mêle une charpente réelle à une jolie rondeur en au palais. Il y a encore ce Lussac Esthète de la Grenière 2012, de texture soyeuse, un vin puissant mais distingué, tout en bouche, le Lussac Château Haut la Grenière 2012, de bouche ronde, marqué par des nuances de cannelle et de cerise, et le joli rosé Parenthèse de la Grenière 2014, Merlot 50%, Cabernet franc 50%, pressurage direct, fermentationbasse température, de bouche franche et friande, parfait sur des gougères.

Jean-Pierre Dubreuil

33570 Lussac
Téléphone :05 57 24 16 87
Télécopie :05 57 74 56 28
Email : earl.dubreuil@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateaudelagreniere.fr

Château d'ESTEAU


Le Château d’Esteau existait déjà lorsque Belleyme, géographe du Roi, traça la carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l’urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l’essentiel demeure: 4 ha d’un terroir où la grave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d’une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques, les vendanges manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l’extraction des arômes, et l’élevage est effectué 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l’Allier renouvelées à raison de 30% par an. Depuis la récolte 2015, Hélène Musso a repris les rênes de la propriété, et s’attache à maintenir une typicité et une qualité unanimement appréciées. Coup de cœur pour ce Haut-Médoc 2012, aux notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de couleur grenat, bien typé, franchement savoureux. Le 2010 est remarquable, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, généreux et persistant, à prévoir sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde. Beau 2009, d’un grand classicisme, de couleur grenat, bien corsé mais très fin, avec ces notes de mûre et de cassis, qui mêle finesse et charpente. Le 2008 se goûte très bien, bien représentatif de ce beau millésime classique médocain, complexe, dominé par les fruits macérés, de robe pourpre soutenu, est un vin riche et bien en bouche, que l’on peut associer, notamment, avec des aiguillettes de canettes aux fèves ou des cèpes à la bordelaise.

Hélène Musso
50, route du Pin Franc
33250 Saint-Sauveur
Téléphone :06 85 53 31 25
Email : chateaudesteau@gmail.com
Site personnel : www.chateaudesteau.com

CHATEAU SAINT-AHON


Propriété de Charles de Montesquieu au XVIIe siècle, le Château Saint-Ahon a été acquis par le comte et la comtesse Bernard de Colbert en 1985, c’est à présent leur fille et son mari, Françoise et Nicolas de Courcel, qui ont repris les rênes de ce domaine de 31 ha (60% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot noir, 5% Cabernet franc et 5% Petit Verdot), en 2003. Coup de cœur pour leur Haut-Médoc Cru Bourgeois 2009, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut, un vin qui développe beaucoup de volume, très prometteur. Le 2008, charpenté, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, aux tanins puissants, au nez complexe où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois, mérite un peu de patience. Le 2007, bien charnu, de bouche ample et parfumée, tout en persistance d’arômes (fruits rouges mûrs, cannelle), tout en charme, est à apprécier sur une omelette aux truffes. Beau 2006, médaille d’Or au concours de vins de Bordeaux et de Bronze à Mâcon en 2009 de couleur soutenue, au nez complexe, aux notes de fraise des bois, d’humus et de poivre, un vin corsé et charpenté, aux tanins harmonieux mais puissants, de belle charpente, charnu et prometteur. Remarquable 2005 (60% Cabernet-Sauvignon, 28% Merlot, 10% Cabernet franc et 2% Petit Verdot), médaille d’Argent à Mâcon, un vin de belle robe soutenue, avec ce charnu et cette pointe d’épices spécifiques, de bouche puissante et souple, tannique, de garde.

Nicolas et François de Courcel
57, rue Saint-Ahon
33290 Blanquefort
Téléphone :05 56 35 06 45
Télécopie :05 56 35 82 37
Email : chateausaintahon@vinsdusiecle.com
Site : chateausaintahon
Site personnel : www.saintahon.com


> Nos dégustations de la semaine

Château BASTIAN


Je connais Stéphane Savigneux depuis que nous habitons Auros. Ancienne ferme du XIVe siècle de l'abbaye du Rivet, son château Bastian est une propriété de 35 ha, où Brigitte et Stéphane Savigneux assurent la conduite du vignoble, la vinification et la commercialisation.
Excellent Bordeaux Réserve 2014, 50% Merlot, 30% Cabernet franc, 20% Cabernet Sauvignon, élevé 12 mois en barriques de chêne, médaille d’or Concours des Vignerons Indépendants 2016 (6,70 e), vendanges manuelles, élevage 12 mois en barrique de chêne, 50% Merlot, 30% Cabernet franc, 20% Cabernet-Sauvignon, de robe grenat, où dominent la griotte et les épices, alliant charpente et souplesse.
Son autre propriété est le Pessac-Léognan Château d’Eyran, 50% Cabernet Sauvignon, 45% Merlot et 5% Petit Verdot, élevé 12 mois en barriques de chêne, situé sur les coupes graveleuses de Saint-Médard-d’Eyrans, qui date du XIVe siècle. En 1796, il devient la propriété de la famille Sèze qui le possède encore aujourd’hui, la restauration du vignoble est menée depuis 1984 par Brigitte et Stéphane Savigneux (50 % Cabernet-Sauvignon, 45 % Merlot, 5 % Petit Verdot). Ce 2013, au bouquet développé aux nuances fruitées et giboyeuses, est un vin complet, avec des tanins harmonieux, de bouche fine mais mature (15 €) Excellent 2012, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques, d’un bel équilibre, ample et riche, un vin bien charnu comme on les aime.
Le 2010 est harmonieux, de bouche dense, aux tanins bien fondus, où s’entremêlent des notes de fruits mûrs et de réglisse. de robe grenat, riche et persistant en bouche. Le 2009 associe structure et finesse, un vin charpenté, de bouche puissante, gras et corsé, très harmonieux, qu’il faut savoir attendre un peu pour mieux profiter de son potentiel (15 €). 

Stéphane Savigneux

Château TOUR GRAND FAURIE


La propriété appartient à la famille Feytit depuis 1949. Vendanges manuelles, élevage en barriques, 80% Merlot, 15% Cabernet franc, 5% Malbec... “L'âge du vignoble est de 48 ans, précise-t-on, dont une parcelle au secteur Grand Treuil, où nous avons encore des pieds de vignes centenaires, remplis de mousse, creux à l'intérieur, ils sont peu productifs, mais à la récolte, la qualité est toujours au sommet.

En 1999, Isabelle et Franck se sont associés en Scea pour continuer à exploiter la propriété familiale. Ils ouvrent également un magasin à Saint-Émilion afin de faire connaître leur vin, ceux de la famille, et aussi ceux des environs... Enfin, en 2000, au titre de jeunes agriculteurs, ils ont acquit 1 ha 20 en Saint-Émilion, au Bournaud à Saint-Christophe des Bardes et font bâtir un chai pour le stockage de leur vin. Ils adhèrent également aux Vignerons Indépendants de France. En 2009, ils ont commencé la rénovation de la maison de “Faurie”, dans le but d'améliorer l'accueil.

Cela permet de déguster leur Saint-Émilion GC 2011, de belle robe grenat profond, au nez complexe où l’on retrouve les fruits cuits et l’humus, de bouche puissante et parfumée, ample et fondu. Plus dense, naturellement, le 2010 est un vin de belle matière, dense et parfumé (cassis, sous-bois), avec des tanins mûrs mais présents, un vin qui emplit bien la bouche. Le 2009, qui se goûte vraiment très bien, coloré et intense au nez comme en bouche (griotte, cannelle...), un vin charmeur avec de la matière, des tanins mûrs. 

Franck et Isabelle Feytit

Château CLAUZET


On est bien au sommet quand on fait une verticale de ce cru, très typé Saint-Estèphe, alliant puissance et souplesse, velouté et distinction, et garant d’un beau potentiel d’évolution.
“Château de Côme est produit dorénavant sans souffre, nous dit Maurice Velge, c’est une grande première ! Je vais en faire, à partir des millésimes 2014 et 2015, des quantités commercialisables, 10 400 bouteilles environ. Je crois que cela va beaucoup plaire, le vin est très rond, très souple, extrêmement chatoyant, aucune aspérité, aucune amertume, aucune agressivité, une rondeur surprenante pour un vin du Médoc, je pense que cela va être très intéressant. Le Château de Côme est en certification Bio, donc vous allez avoir à la fois, un vin Bio et sans souffre, un véritable “plus” pour les amateurs de la Nature. Nous continuons au Château Clauzet une agriculture raisonnée et respectueuse au maximum des lois naturelles. Les vins continuent de progresser avec une qualité stable, nous formons une très bonne équipe avec Eric Boissenot, José Bueno et moi-même.
Le 2012 est en train de très bien évoluer, un vin d’une grande suavité qui se développe de manière chatoyante dans la bouche, très joli fruit, avec une belle harmonie entre fruits noirs et rouges, bien équilibré avec une finale élégante. 2013 : beaucoup de fruit, une grande finesse, une finale très présente, un vin qui me plait bien, je le compare volontiers au 2011. Le 2012, en effet, est un grand classique alors que le 2013 est un vin plus personnalisé.”
Vous allez donc aimer ce Saint-Estèphe 2013, au nez gourmand et complexe, avec ces senteurs de cerise et de framboise, légèrement poivré, un vin de bouche intense. Remarquable 2012, de couleur intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse. Le 2011 est superbe, vraiment savoureux, de couleur rouge foncé, avec des arômes de fruits macérés (mûre, fraise...) et d’épices, soyeux et dense en bouche, harmonieux et puissant, un vin où le velouté se mêle à la structure. 
Exceptionnel 2010, de couleur pourpre, intense, au nez complexe, très racé : cerise, mûre, cassis, vanille, très léger toasté, nuance chocolatée. Les arômes sont persistants et très expressifs. La bouche, pleine et charnue, est onctueuse avec des notes de fruits rouges et noirs. Les tanins sont riches, soyeux et fondus avec un très bel équilibre. La complexité de ce vin est digne des plus grands millésimes où se mêlent l’élégance, la rondeur, la puissance et le fruité avec un bonheur inégalé. Finale longue, persistante, complexe, intense et raffinée. Un grand millésime, riche et complet avec une capacité de très bonne garde. 
Le 2009 est l’une des plus belles réussites de la région, à l’expression aromatique très prononcée (prune cuite, griotte) alliant finesse et structure, de bouche pleine, aux tanins bien fermes, de belle matière, dense en finale. Le 2008 est un vin puissant et corsé, aux notes de pruneau et de sous-bois, de très bonne bouche, bien typé, d’une belle concentration de parfums, un cru qui allie distinction et richesse, parfait sur un agneau aux pommes de terre nouvelles ou une daube de bœuf aux raisins. Le 2007, de couleur rubis intense, où dominent la groseille et les épices, tout en complexité, avec des tanins ronds et harmonieux, très séducteur. Beau 2006, mêlant richesse et velouté, de belle couleur grenat, intense, corsé, très parfumé, est un vin qui sent bon la griotte et les sous-bois, et se marie avec un foie gras chaud poëlé comme avec un lièvre à la broche. Le 2005, superbe, de belle base tannique importante et très équilibrée, un vin complexe et dense, de robe soutenue, charnu, avec ces notes persistantes de fumé et de fruits macérés, de garde. Le 2004, distingué, développe des nuances de fruits mûrs et d’épices, un vin de très belle bouche, gras et corsé, aux tanins harmonieux, d’excellente évolution.
Il y a aussi son Saint-Estèphe Château de Come 2013, très fin, qui développe un nez tout en charme (fraise des bois, violette, humus), de couleur pourpre intense, aux tanins souples, un vin associant puissance et rondeur, très élégant. Savoureux 2012, de couleur intense, rond, aux connotations de cassis et d’humus, un vin bien charnu, ferme et persistant en bouche, élégant, de très bonne évolution. Le 2011, comme celui de son grand frère, est à dominante de souplesse, de parfums et de finesse, vraiment très séduisant aujourd’hui. Le 2010, dense, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, est de robe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime riche, de garde. Le 2009 est très classique, de couleur grenat, puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez vraiment caractéristique de griotte mûre et de sous-bois, exhalant des notes sauvages et persistantes.

Baron Velge - Directeur : José Bueno

> Les précédentes éditions

Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015

 



Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


CLOS DES LUNES


Château BELLE GARDE


Clos LABARDE


Château PONTAC GADET


Château LARRAT


Clos TRIMOULET


Château PONT LES MOINES


Château PLINCE


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Château THURON


Château HOURTIN-DUCASSE


Château PENIN


Château HAUT-LAGRANGE


Château PASCAUD


Château HAUT FERRAND


Château LAGRANGE Les TOURS


Château AUX GRAVES DE LA LAURENCE


Château de La GRENIERE


Château CHENE-VIEUX


Château La MARZELLE


Château TROTTE VIEILLE


Château BOIS CARRÉ


Château LASCOMBES


Château CLAUZET


Château SAINT AHON



CHAMPAGNE CHARPENTIER


CHATEAU BECHEREAU


MAISON MOLLEX


DOMAINE GOURON


CHATEAU REDORTIER


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


DOMAINE PICHARD


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


DOMAINE VINCENT BACHELET


CHATEAU PONT LES MOINES


CHATEAU HOURBANON


DOMAINE DE LAUBERTRIE


CHATEAU FABAS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales